Facebook 2.0 : Second Life ?

Facebook achète Oculus pour 2 milliards de dollars. Apparemment, rien ne les arrête.

Pourquoi Facebook achète une entreprise qui n’a pas de lien avec les réseaux sociaux ?

Contrairement aux autres achats assez défensifs (Whatsapp, Instagram, etc.), l'achat d’Oculus ne suit pas la même logique. C'est un investissement pour le futur. Facebook veut s'approprier Internet comme Microsoft a essayé de le faire dans les années 90 avec MSN. Certaines personnes jouent, lient les news, envoient des messages, gèrent leurs photos sans quitter Facebook. La firme de Zuckerberg veut être la prochaine version du web. Leur rêve est que tout le monde possède un compte Facebook et si possible y passe tout leur temps libre. Plus il y a d’utilisateurs et plus il y passent de temps, plus les revenus de la publicité sont grands. Il y a une vraie stratégie pour les utilisateurs restent le plus possible sur le site, en le rendant le plus attrayant possible.

Cependant, Facebook a peur. Il a déjà loupé le virage du mobile, c'est en partie pour cela qu'ils achètent toutes ces applis. Du coup, ils ne veulent pas risquer de louper la prochaine révolution.

Mais qu’y a-t-il après le web et le mobile ? La réalité virtuelle sera-t-elle la prochaine plateforme ? Facebook soit le croit, soit ne prend pas le risque de se tromper et achète le leader des casques virtuels. Il faut indiquer que de nombreux investisseurs aux USA cherchent le prochain marché à forte croissance. Certains croient que le marché de la réalité virtuelle sera « the next big thing » comme l’ont été l’informatique personnel, le web et le mobile.

Enfin, Facebook a besoin de redevenir cool. Et quoi de plus cool qu’un casque virtuel ?

Quels avantages pour Oculus ?

Pourquoi les fondateurs d’Oculus ont vendu leur entreprise ? La première raison évidente est l’attrait du gain, récupérer 2 milliards de dollars est difficile à refuser. Ceci dit, cela est en contradiction avec le Kickstarter de départ où le créateur indiquait faire cela par passion et non pas pour gagner de l’argent.

Ensuite, le partenariat avec Facebook leur permet d’avoir des ressources pratiquement infinis. Or, il va en falloir pour concurrencer le projet Morpheus de Sony. De plus, les ingénieurs d’Oculus se sont rendus compte qu’ils auraient à investir beaucoup d’argent en recherche et développement. Jusqu’à présent, ils utilisaient des pièces venant des téléphones mobiles (capteurs, écrans, processeurs, etc.). Cependant, il semblerait que pour avancer il faudra développer de nouveaux outils, et cela demande un investissement très important.

Enfin, un des rêves des fondateurs d’Oculus est de créer un monde complètement virtuel dans lequel l’utilisateur serait immergé grâce à leur casque (et pourquoi pas plus tard des gants haptiques, voir de combinaisons intégrales…). Or pour cela, il faut des ressources conséquentes, notamment au niveau serveur pour générer le monde virtuel, à la manière des MMORPG. Il se trouve que Facebook possède des millions de serveurs répartis dans le monde dans des data center derniers cris.

Pourquoi les internautes sont contre cet achat ?

Dès l’annonce de l’achat, de nombreux internautes se sont offusqués de ce rapprochement. La première raison est que le projet Oculus est un projet populaire qui a été financé au départ par les internautes grâce à Kickstarter. De plus, Oculus était très proche du milieu Open-Source. Or Facebook n’est pas très populaire, notamment auprès de ceux qui ont « kickstarté » le projet Oculus. Il y a donc un sentiment de trahison. Enfin, Oculus est aimé par les amateurs de jeux vidéo, or Facebook a permis à Zynga (Farmville) et à King (Candy Crush) de prospérer, au grand dam des gamers. Il y a le sentiment que Facebook pourrit tout ce qu’il touche. Enfin, il y a la peur de la pub intrusive partout, ce qui peut s’avérer insupportable avec un média comme la réalité virtuelle.

Le problème de cette achat est que les utilisateurs actuels de l’Oculus Rift et les utilisateurs de Facebook ne sont pas les mêmes. J’ai du mal à imaginer l’utilisateur classique de Facebook mettre un casque virtuel le coupant du monde.

Les concurrents

Je suis assez surpris que Microsoft ne soit pas celui qui ait acheté Oculus. En effet, Sony a Morpheus et Valve a indiqué travailler sur un casque en interne. Je trouve Microsoft un peu perdu pour le coup car ce serait un achat stratégique pour eux (à moins qu'ils aient leur propre solution en interne, ce qui serait logique). Le combo casque de réalité virtuelle + Kinect fait sens. Peut être que la recherche du nouveau CEO et la réorganisation expliquent aussi ce manque de réactivité.

Ce que nous apprend la Science-Fiction

Il se trouve que je viens de finir un livre qui s’appelle Ready Player One. Dans ce livre, le monde réelle est en crise, tout le monde vit dans des logements insalubres, la violence règne partout. La population se réfugie dans OASIS, qui est un réseau social en 3D, pour s'échapper de leur quotidien. Imaginez un MMORPG que vous accédez à l’aide d’un casque de réalité virtuelle avec des gants. Or, ce genre de réalité virtuelle est décrite dans de nombreux ouvrages.

Le grand public l’a découvert avec Matrix. Mais de nombreux livres auparavant en ont parlé comme par exemple le Cyberspace dans Neuromancer ou le Metaverse dans Snow Crash

Cela est assez effrayant de s'apercevoir que notre futur se rapproche de plus en plus de celui décris dans les bouquins de science fiction. Et pas le meilleur des futurs.

Que va faire Facebook avec Oculus ?

Facebook cherche la nouvelle révolution après le mobile. Certains pensent que la réalité virtuelle sera la prochaine plateforme à forte croissance. D’ailleurs, ils en parlent dans leur communiqué :

Mark Zuckerberg

C’est une nouvelle plateforme de communication. Imaginez partager non seulement des moments avec vos amis en ligne, mais aussi des expérience complète et des aventures.

Brendan Iribe, CEO d’Oculus

Nous croyons que la réalité virtuelle sera lourdement définie par les expériences sociales.

Le prochain Facebook pourrait très bien ressembler à Second Life. Je leur souhaite le même succès.