Facebook achète WhatsApp

Pour 16 milliards en cash + 3 milliards en action pour les employés de WhatsApp. Décidément, pour un milliard tu n’as vraiment plus rien… En comparaison, l’achat de Youtube pour 1,6 milliard de dollars par Google était vraiment une  bonne affaire. Pourquoi une telle dépense ? Tout simplement parce que Facebook est terrifié. Ils n’ont qu’une chose : des utilisateurs. Dès qu’un réseau social devient populaire, Facebook est menacé (Instagram, Snapchat, WhatsApp etc.). Contrairement à Google par exemple, qui a une expertise technique les protégeant : il est presque impossible pour une société de concurrencer Google sur leur moteur de recherche, le coût est trop important (même Microsoft, avec toute son expertise technologique, son marketing et sa montagne d’argent s’est cassé les dents avec Bing).

De plus, Facebook a un problème : ses utilisateurs vieillissent. Les utilisateurs ayant plus de 30 ans utilisent plus Facebook que ceux de moins de 25 ans. A terme, Facebook a peur de devenir « has been ». Cela s’est déjà vu : Friendster, MySpace, LiveJournal. Certains utilisateurs sont tellement jeunes qu’ils n’ont jamais connu Facebook comme un site « cool ». Pour eux, Facebook est le site utilisé par leurs parents.

Facebook est condamné à acheter toute société qui crée un réseau social, parce qu’ils n’ont aucun autre moyen de se protéger.